ce site est incrit au Hit-Parade et à

 

HISTOIRE ET CULTURE

aquarelle de Camille Ferrer

UN PEU D'HISTOIRE :

 

L'histoire de cette terre remonte à la plus haute antiquité : ne dit-on pas, en effet, qu'Hannibal et ses éléphants franchirent les Albères !...

 

mais encore citons le bulletin municipal de juillet 1996 :"Jadis un donjon le dominait, étrangement coiffé d'une coupole, soeur de celles de Collioure et du Castillet. Aujourd'hui écroulé dans la poussière des champs, parmi les agaves et les cactées, mais il a conservé sous le vaisseau rude de son église un splendide retable, fin XVII siècle. Cette nef pourrait bien être la salle d'armes d'une citadelle, car il n'est point malaisé qu'y survive le fantôme du gentil Roi de Majorque qui vint s'y réfugier en 1285 pour se soustraire à la vigilance de Pierre III son frère qui redoutait de le voir prendre le parti de Philippe le Hardi menaçant l'Espagne."

 

--

 

Cette terre fut longtemps disputée entre la France et L'Espagne :

-1278 à 1344 Perpignan est la Capitale du Royaume de Majorque, séparé de celui d'Aragon.

-Louis XI occupe le Roussillon

-le Roussillon est rendu par Charles VIII,

- puis repris par Louis XIII en 1642,

- le traité des Pyrénées le cède définitivement à la France, en 1659.

LA GUERRA DELS SEGADORS ET LE TRAITE DES PYRENEES

En 1641, les français vont invahir Perpignan. Le Comte-Duc d'Olivares

Dès 1705 l'Espagne subit la Guerre de Succession au trône.

A la mort de Charles II, deux candidats étaient possibles pour regner l'Espagne:

 

d'un côté Philippe d'Anjou, petit fils du roi Français Louis XIV et d'autre côté l'Archiduc Charles d'Autriche.

 

Les Catalans s'allient avec l'Archiduc Charles d'Autriche mais en septembre 1714 Philippe d'Anjou devient Roi d'Espagne sous le nom de Philippe V.

Cela devient un cauchemar pour tous les Catalans car Philippe V instaure les Décrets de Nova Planta. Ces décrets visaient à abolir, dans les pays qui faisaient partie de la couronne de Calalunya et Aragon, une grande partie des institutions traditionnelles et Administratives pour les remplacer par d'autres renforçant la centralisation du pouvoir monarchique.

Proclamés en Catalunya en 1716 - 1718, ces décrets se traduisent par la supression du régime de vice-royauté, de la Generalitat et des Corts, et par la nomination d'un Capitaine Général, assisté par l'Audience Royale et ayant des attributions militaires, politiques et judiciaires. La Catalogne cessa d'exister en tant qu'entité autonome, le castillan fut declaré langue officielle et les universités catalanes furent fermées.

CULTURE :

C'est sans doute pourquoi cette terre reste attachée à sa culture Catalane, ni tout à fait Française ni tout à fait Espagnole.

De ce coté-ci des Pyrénées, on parle Catalan comme de l'autre coté. A Ceret comme à Laroque on danse la Sardane comme on la danse le dimanche à la sortie de la messe devant la cathédrale de Barcelone.